Les critères sur lesquels se baser pour choisir un sofa

De manière générale, le sofa représente le meuble principal du salon. Toutes les activités de cette pièce tournent en effet autour de ce meuble : se relaxer, regarder la télé, discuter, s’amuser, dormir, etc. d’où l’importance de le choisir selon certains critères précis. L’équipement doit s’adapter aux besoins, aux goûts et aux moyens de son acquéreur.

La taille

Le premier critère de choix d’un canapé est sa taille. Celle-ci doit être en adéquation avec  celle du salon. Il est donc nécessaire de relever au préalable les dimensions de ce dernier pour s’assurer que le meuble à acheter s’intègre parfaitement. Dans cette optique, une pratique à éviter est de se baser sur les photos des différentes brochures ou encore sur le modèle d’exposition en magasin. En effet, le présentoir, souvent plus volumineux et spacieux est conçu pour mettre le meuble à son avantage ce qui peut induire en erreur car dans la majeur partie des cas, il n’est pas représentatif de la réalité d’un chez soi.

Il est donc recommandé de bien se renseigner sur les mesures. L’autre point important directement lié à la taille concerne le nombre de places souhaité. Les modèles à deux ou trois places sont les plus communs. Il est toutefois possible de bénéficier d’avantages de places avec des configurations avancées (en« L », « U », etc.) Une fois ces considérations structurelles prises en compte, il ne reste qu’à définir l’aspect esthétique et ergonomique souhaité afin de conclure l’achat : Cuir ou tissu, dur ou moelleux, design ou classique, coussins intégrés ou volants, etc.

Un grand canapé d'angle

L’usage que l’on en fera

Après la taille, le choix du meuble devra tenir compte de l’usage qu’on en fera, dans la même logique que celui d’un bureau d’angle. Pour un couchage supplémentaire, un modèle convertible est l’idéal, en insistant bien sur la qualité du matelas. Pour recevoir du monde, le canapé d’angle grâce à son nombre de place supplémentaire peut accueillir plus de personnes. Côté revêtement, les modèles en tissu confèrent un maximum de confort d’assise tandis que le cuir est à la fois résistant et intemporel. Selon la fréquence d’usage ou surtout si de jeunes enfants ou des animaux utilisent le mobilier de salon, il vaut mieux opter pour des matériaux solides, antitaches et durables.

Le prix et la qualité

Enfin, il faut déterminer le budget alloué à l’achat afin de pouvoir définir les limites quant à la qualité et à la durée de vie du meuble. Bien entendu, le prix sera tributaire de la qualité des matériaux choisis : densité des mousses, résilience pour le garnissage des coussins, le type de revêtement, etc. Il ne faut donc pas s’étonner de voir un modèle de sofa à 3000 euros comme il peut y en avoir au-dessous de 250 euros et ce, avec une durée de vie proportionnelle.  Pour les découvrir, cliquer-ici.